Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 Dec

Kartokobri ou le cartographe de l'imaginaire

Publié par Éric Babaud  - Catégories :  #dessin

Dans CQFD de ce mois de décembre 2020, j'ai découvert le fascinant univers imaginaire créé par Kobri.

Julien Dupont alias Kobri est professeur d'histoire géographie en collège à Vaulx en Velin et auteur de fictions radiophoniques et cartographiques.

"[Il] utilise la carte comme terrain imaginaire pour essayer de comprendre le réel ou en tout cas d’en raconter un parmi d’autres. Dessiner et mettre en couleur des réalités et des imaginaires du monde qui nous entoure ;

(...) en utilisant le dessin, l’aquarelle, les collages ; dessiner la fiction, cartographier des romans et inventer des toponymies ; Réaliser des cartes (...) en croisant fiction et réalités : la cartographie comme tâche artisanale, une lecture graphique des évènements du monde ou de notre quotidien, génératrice d’histoires à développer sans fin… "

"Déjà  4 ans de négociations !  Le Brexit, c'est (pas encore) maintenant mais faudrait pas trop trop attendre non plus car le niveau des mers continue à monter."

Kartokobri ou le cartographe de l'imaginaire

"Je dessine des cartes et les utilise comme supports pour formaliser des lectures du monde, en partant de l’idée qu’une carte peut raconter une infinité de choses vues, vécues, racontées, comprises et surtout peut-être, incomprises. À travers elles, j’essaye d’interroger des faits, de développer des histoires, de fixer des mémoires, en détournant les lignes, les contours, les toponymies.

Kartokobri ou le cartographe de l'imaginaire

Je réalise ces cartes à la main (crayons de couleur, feutre, plus généralement à l’aquarelle), et elles sont donc, par nature, fausses, géométriquement suspectes. Les dessiner moi-même me permet de m’approprier ces morceaux de monde, d’y poser un récit, une histoire, une explication plausible, une extrapolation. Il y a d’abord le plaisir de s’emparer du crayon, du feutre ou du pinceau pour redessiner les contours du monde, sans se formaliser de l’exactitude absolue, qui par bonheur n’existe pas en cartographie, mais avec la volonté de trouver le bon dégradé pour signaler un canyon ou le passage du désert à la savane. La plupart de mes cartes sont des cartes du relief et/ou du couvert végétal – par choix esthétique et pour le plaisir de suivre au pinceau un trait de côte, de former une chaîne de montagne ou le creusement d’une vallée…"

Kobri a été particulièrement productif lors du 1er confinement, posant les bases d'un atlas "transconfinental" de toute beauté, à raison d'une carte par jour.

"Sainte Vérole et Chloroquines. Suspects habituels et remèdes miraculeux glanés sur la toile infodémique."

Kartokobri ou le cartographe de l'imaginaire

"Ligne de cessez-le-cov, péninsule toujours divisée (atlas transconfinemental, élément C2)"

Kartokobri ou le cartographe de l'imaginaire

"Cartographie ultraconfinentale S2E2 : le détroit de Carrouf (Grande Surface Occidentale). Liaisons maritimes maintenues et suspendues. Le Toy Kiang, la Mektoubie ou encore le Sapland sont devenus territoires interdits"

Kartokobri ou le cartographe de l'imaginaire

"Île de Rebelote (Covidésie française). Les producteurs ayant décidé d'une saison 2 de "Confnement", je me remets à la cartographie ultraconfinementale"

Kartokobri ou le cartographe de l'imaginaire

Quelques unes de ses cartes sont visibles sur les rayonnages de la librairie Esperluette à Lyon (sortie métro St Just). Quelques reproductions en divers formats y sont également disponibles.

Commenter cet article

Archives

À propos

Blog-Art : peinture, sculpture, dessin, installation, art postal...