Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 Jun

Fernand Michel

Publié par Éric Babaud  - Catégories :  #découpage, #exposition, #sculpture

Fernand Michel

Quand le vague à l'âme me gagne, j'aime aller flâner dans le Musée Atelier Fernand Michel à Montpellier.

Installé rue Beau Séjour dans le quartier des Beaux Arts, par Patrick et Denys les fils de Fernand Michel, ce Musée d'arts brut, singulier & autres a enfin ouvert en 2016.

Fernand Michel

S'appuyant sur les œuvres réalisées par Fernand Michel et sur sa collection de quelques 750 autres pièces, ses fils l'ont enrichi de plusieurs centaines d'autres œuvres patiemment réunies en 12 ans de recherche.

Fernand Michel

Mais qui était Fernand Michel que l'on surnommait l'artiste-zingueur ?

Né en 1913 à Neuviller-lès-Badonviller dans les Vosges, Fernand Michel commence à travailler à l’âge de douze ans dans une usine de poterie landaise. A la mort de sa mère, il part vivre en Alsace chez une tante et devient relieur d’art. Amateur de poésie, il se lie à Jean Vodaine, Jean Dubuffet et Alphonse Chave ainsi qu’à de nombreux créateurs.

Fernand Michel

Vers 1962, il commence à sculpter le zinc après en avoir trouvé une plaque dans une décharge. A partir de cette période, il réalise de nombreux assemblages, le plus souvent de grandes dimensions, qu’il appelle des « zingueries » où se côtoient baigneuses plantureuses, Vénus callipyges, bonnes sœurs, péripatéticiennes et saintes nitouches. La matière corrodée et malmenée par les ans, utilisée telle quelle, donne à ses œuvres une certaine rudesse adoucie toutefois par des pièces plus ornementales.

Fernand Michel vivait à Montpellier. Il est décédé en 1999.

Fernand Michel

FERNAND MICHEL PAR LUI-MÊME

" Je suis né aux antipodes, sur la côte ouest, issu d'une famille protestante rigide qui me force à faire des études de théologie dans le Massachusetts. Paris 1968; je fais la connaissance sur les barricades, de Véronése qui, par ses options pour le vert, me libère du bleu. 1970 
: rencontre au Venezuela, de Silas Snohsed qui fait campagne contre le mariage. Il m'enseigne la sémantique et le zen, me présente sa sœur Marianne que j'épouse le lendemain. Marianne et moi voyageons beaucoup sauf les années bissextiles où nous dormons. Je peux considérer ma vie et mes expériences comme fécondes; en 1964, je fus médaille d'or du S.I.C. (sénile, inculte, crétin). Voici un bref aperçu de la vie d'un petit zingueur qui travaille quarante heures par semaine et, quand il voyage, les transports et les repas sont à sa charge."

Fernand Michel
Commenter cet article
G
Heureux d'avoir pu découvrir cet article sur mon oncle.
Son neveu,
Michel
Répondre

Archives

À propos

Blog-Art : peinture, sculpture, dessin, installation, art postal...